Déposez votre annonce gratuitement
Nord Pas de Calais Provence Alpes Côte d'Azur Corse

Consulter les annonces

Une innovation pour les personnes âgées dans l'Aveyron

Personnes âgées : Saint-Santin innove

Publié le 07/09/2015 à 03:52, Mis à jour le 07/09/2015 à 07:52

Habitat

Comment garder sur sa commune les personnes âgées, dont le maintien à domicile présente des difficultés et dont l'admission en établissement est prématurée ? C'est la question que se sont posée les élus de Saint-Santin.

La réflexion avait été engagée lors du mandat précédent, coordonnée par Michèle Couderc, devenue en 2014 maire. «Nous avions lancé une enquête auprès de la population», rappelle l'élue, qui plante le décor. «Notre commune est vaste, s'étendant de Cassaniouze au Lot, avec de nombreux hameaux, dans lesquels vivent des personnes âgées isolées». Cette enquête avait révélé le désir de plusieurs de ces personnes de rester sur la commune tout en se rapprochant d'un bourg. Possédant une réserve foncière, la municipalité a alors pris la décision de créer une structure de vie d'habitat regroupé pour personnes âgées non dépendantes à l'entrée du village de Saint-Santin. Un projet novateur dans la région, il faut aller à Laissac pour trouver une résidence similaire.

Dans un premier temps seront construits, sur un terrain exposé plein sud et offrant une magnifique vue, quatre pavillons T3 et une maison commune. L'édification des pavillons a été confiée à l'Office Public de l'Habitat, la commune mettant à sa disposition le terrain et prenant en charge la réalisation de la maison commune. «Ce montage permet de rester dans des loyers modestes. Nous devions tenir compte de la faiblesse des retraites agricoles» justifie Michèle Couderc. «Les résidents pourront amener leurs meubles» précise-t-elle. Et surtout, ils pourront écouler des jours paisibles dans un environnement sécurisé et bénéficier de différents services assurés par des prestataires externes : soins infirmiers, aides ménagères, portage de repas, garde de nuit. «C'est un projet qui s'inscrit dans une démarche sociale» insiste le maire. «Il représente une alternative entre le domicile et l'EHPAD.» Tout en restant à l'échelle d'une commune rurale. Si la priorité sera donnée aux habitants de Saint-Santin, ceux d'autres communes seront acceptés.

Les pavillons seront livrés dans le deuxième semestre 2 016. Et, d'ores et déjà, la municipalité de Michèle Couderc réfléchit à une deuxième tranche.

Copyright© Lemondedesaidants.com | Réalisation 3wcom | Petites annonces gratuites