Déposez votre annonce gratuitement
Nord Pas de Calais Provence Alpes Côte d'Azur Corse

Consulter les annonces

Robotiser les maisons de retraite?

Deux Toulousains pourraient bien avoir trouvé la solution pour lutter contre l'isolement des aînés grâce à deux robots révolutionnaires…

Qui n'a jamais regretté de ne pas rendre visite plus souvent à ses grands-parents ? Dominique Blasco et Faissal Houhou, deux informaticiens Toulousains de la société Robocarelab, ont peut-être trouvé la solution pour lutter contre l'isolement des personnes âgées : un robot d'1 mètre 70 équipé d'un écran plat, de plusieurs micros et d'un socle à roulettes pour suivre votre interlocuteur lors d'une promenade ou dans son salon.

«Plus on vieillit, plus nous avons tendance à s'isoler de notre famille. Souvent, les enfants et les petits-enfants ne trouvent pas le temps de visiter leurs papys ou mamies. Avec notre innovation, tout va pouvoir s'arranger», estime Dominique Blasco. Le duo Haut-Garonnais réalisera ses premiers tests le 25 septembre prochain, dans les établissements pour retraités de l'association Edenis. Si vos aïeux résident dans l'un de ces logements, plus besoin de prendre sa voiture et de parcourir la France pour les réunions familiales, il vous suffit de vous inscrire sur le site d'Edenis, réserver un créneau, et vous serez connecté avec la personne retraitée. «Elle n'aura rien à faire, juste à se positionner devant l'écran pour écouter et parler avec son entourage. Si elle souhaite se promener, la machine peut la suivre via un pavé numérique sur l'ordinateur. Ce dernier est commandé par les personnes qui l'ont contacté, c'est très simple à utiliser, puisque des caméras sont situées au pied et à hauteur de visage. Le son s'adapte l'environnement, et l'image est très nette», estime encore Dominique Blasquo.

Milo, le robot contre Alzheimer

En plus de ce Skype sur roues, l'entreprise Robocarelab travaille sur un prototype humanoïde, dénommé Milo. Crée par les Américains pour favoriser la communication des enfants atteints d'autisme, ce petit bonhomme robotisé servira à tout autre chose dans les maisons pour aînés. «Nous développons des jeux pour stimuler le cerveau des ascendants et lutter contre la maladie d'Alzheimer. Avec cela, le médecin contrôlera de manière régulière leurs capacités cognitives. C'est une première mondiale», ajoute encore ces chercheurs. Il existe tout de même le risque que ces inactifs soient totalement sevrés de vrais contacts physiques au détriment de ces interactions numériques. «Je n'y crois pas honnêtement. Les gens qui l'utilisent ne leur rendent pas visite habituellement. Je pense qu'au contraire, cela peut recréer un lien familial. Plus l'on parle à un individu, plus l'on souhaite le voir en chair et en os», conclut Dominique Blasco.

Pour l'heure, Dominique Blasco et Faissal Houhou espèrent conquérir les marchés français et étrangers une fois la période de test terminée.

Copyright© Lemondedesaidants.com | Réalisation 3wcom | Petites annonces gratuites