Déposez votre annonce gratuitement
Nord Pas de Calais Provence Alpes Côte d'Azur Corse

Consulter les annonces

Conseil de Lecture : “La dépendance en question”

“SI PEU DE TEMPS LA DÉPENDANCE EN QUESTION“
Auteur : MARC BRADFER
112 pages couleurs
édition Elytis
Prix TTC : 13 euros
Parution : 5 mai 2011

Marc Bradfer tient ici le journal d’une expérience unique et bouleversante à laquelle il n’était nullement préparé.
Quelques semaines après avoir quitté son poste de cadre dans une maison d’édition toulousaine, une association d’Aide à la Personne lui propose un emploi où les hommes sont très peu nombreux. Il sera auxiliaire de vie auprès de Denise Carmone, âgée de cinquante-sept ans, atteinte de la maladie de Charcot, en soins palliatifs à son propre domicile.
Pendant de longs mois il partagera avec Denise des moments alternant désespoir, silence et gaieté, l’aidant à vivre ses derniers moments le plus sereinement possible, surmontant ensemble l’angoisse, la solitude et l’approche de la mort.
Poignant et universel, Si peu de temps relance la question de la dépendance et de l’accompagnement en fin de vie.

LA FORCE DU LIVRE :
- le témoignage unique d’une expérience d’accompagnement en fin de vie.
- un récit à la fois littéraire et documentaire qui pose la question de la dépendance.
- un ouvrage qui paraît en plein débat parlementaire sur la dépendance.

L'avis des spécialistes :
Ce livre ouvre sur la dimension initiatique de la souffrance partagée, l’expression de l’angoisse et son apaisement. Marc Bradfer est un passeur. Par la présence, l’écoute et la parole, il a permis à Denise de “mieux” vivre ce temps fort qui fut pour elle le temps de mourir. Marc Bradfer nous rappelle qu’en toute circonstance, la première dimension de l’éthique réside dans l’écoute.
PROFESSEUR ROLAND BUGAT

L’expérience de Marc nous rappelle les spécificités que vit le personnel soignant en situation d’aide et d’accompagnement. Au sein d’un débat public qui souligne progressivement l’urgence de soutenir les familles, les besoins et difficultés inhérents à la pratique des professionnels qui interviennent à domicile restent encore trop souvent dans l’ombre. Un peu comme si leur statut nous exonérait de prendre en considération leurs “états d’âme”... Ne dit-on pas d’ailleurs qu’ils “sont payés pour ça” ?
C’est oublier un peu hâtivement que ce “ça” n’est précisément pas un acte anodin, mais procède d’une action engageante. DOCTEUR PATRICE ZAGAME

Copyright© Lemondedesaidants.com | Réalisation 3wcom | Petites annonces gratuites