Déposez votre annonce gratuitement
Nord Pas de Calais Provence Alpes Côte d'Azur Corse

Consulter les annonces

Catherine Clément, le roman d'une vie

Philosophe et romancière, Catherine Clément a publié une quarantaine d’ouvrages dont certains sont devenus des best-sellers traduits en 28 langues. Son œuvre compte également un certain nombre d’essais sur l’anthropologie et la psychanalyse.

Catherine Clément a enseigné durant 15 ans la philosophie en Université, jusqu’au jour de décembre 1976 où « un pas de chauffage, pas d’électricité » lui ont occasionné un coup de colère et un congés pour s’orienter vers un autre horizon… Dès lors elle devient journaliste pour le quotidien “Le Matin de Paris”, avant de prendre la direction de la rubrique culturelle. En 1987 changement de vie, Catherine Clément part pour l’Inde avec son compagnon Ambassadeur de France, puis à Vienne et Dakar. Elle vivra douze ans à l’étranger.

Elle a aussi participé à une chronique dans les Matins de France Culture.

Parmi quelques succès internationaux :  “La senora” ; “Pour l’amour de l’Inde” ; “Le voyage de Théo”… Ce dernier ouvrage est une invitation à un voyage initiatique, au travers des religions et des cultures du monde.

Catherine Clément a tour à tour été décorée de l’Ordre du Mérite et de la Légion d’Honneur. 

 

ENTRETIEN

Parlez nous de votre actualité… 

Catherine Clément : Aujourd’hui je dirige l’Université Populaire du Musée du Quai Branly à Paris. Une mission à laquelle je suis très attachée. Ces cycles d’enseignement sont ouverts à tous.

En avril dernier, j’ai publié : “La Reine de cipayes” (au Seuil), l’histoire hors du commun au XIX siècle de la reine de Jhansi, qui impétueuse et héroïque partait à la guerre contre les anglais, habillée en garçon, les rênes de son cheval entre les dents. Un destin fulgurant, une figure célèbre de l’Inde dont les petits indiens  d’aujourd’hui apprennent toujours  la chanson qui la glorifie !

Actuellement je travaille pour  le dictionnaire amoureux des dieux et des déesses.

 

Comment avez-vous rencontré la philosophie et l’écriture dans votre vie ?

Catherine Clément : Je suis moitié-juive moitié-catholique. Mes grands-parents juifs, Georges et Sipa Gornick ont été dénoncés, arrêtés, envoyés à Drancy puis à Auschwitz où ils ont été gazés. C’est précisément cet événement qui m’a conduite vers la philosophie et le roman.

 

Avez-vous été aidante à moment de votre vie ?

Catherine Clément : Actuellement je suis avec mon compagnon qui souffre d’un cancer de la moelle osseuse.

 

Que faire face à la souffrance d’un être cher ?

Catherine Clément : Tout simplement lui prendre les mains…

 

Pour la philosophe que vous êtes, qu’est ce qui vous semble essentiel dans la vie ?

Catherine Clément : L’essentiel dans la vie c’est le bonheur !

 

Quelle conduite tenir pour y parvenir ?

Catherine Clément : Il faut savoir suspendre le temps. Le yoga de postures peut être une aide considérable pour parvenir à cet état de fait. J’ai appris ce Yoga en Inde et en échange, je proposais des cours de philosophie.

 

Que souhaitez vous dire aux aidants ?

Catherine Clément : Percevoir, partager le bonheur avec l’aidé dans les petits instants concentrés.

 

ENTRETIEN REALISE PAR MICHELE CLARY

 

Dernière paution : “La Reine de cipayes” (au Seuil),

Copyright© Lemondedesaidants.com | Réalisation 3wcom | Petites annonces gratuites