Déposez votre annonce gratuitement
Nord Pas de Calais Provence Alpes Côte d'Azur Corse

Consulter les annonces

Jean-Claude Caron, « La force réside dans l’espérance et l’amour… »

Né à Arras d’une mère italienne et d’un père Français, Jean-Claude Caron a en 46 ans de métier, touché à tout : cinéma, télévision, théâtre, comédie musicale, lectures en scène, café-théâtre, théâtre en campagne (une troupe des années 80)… Il a fait aussi de belles rencontres : René Simon (dont il a été l’élève), contemporain de Dullin et de Jouvet, Jean-Louis Barrault avec lequel il a partagé deux années durant l'aventure de l'Elysée-Montmartre, Arrabal qui collectionnait les jeux d'échecs et les autoportraits, Salvador Dali qui venait au théâtre… Mais aucune aventure n'a duré autant que celle qu'il a partagée sous le patronyme de Borelli avec Roger Hanin, alias Navarro. Onze ans de compagnonnage !

Filmographie

Installé depuis de nombreuses années à Aujols dans le Lot, au lieu dit “Le mas du prieur”, Jean-Claude Caron est récemment devenu le nouveau directeur artistique chargé de la programmation du Festival du Quercy Blanc et des arts vivants (du 16 juillet au 15 août). Une arrivée destinée à ouvrir le festival à d'autres formes d'expression artistique. Dans le cadre du Festival Lot of Saveurs (qui se déroulera les 4, 5 et 6 juillet prochain à Cahors), Jean-Claude Caron jouera avec Pierre Larapidie (ancien chef étoilé du Georges V à Paris), le spectacle “Oui Chef, oui !” (le 3 juillet à 19h30*) sur la scène du Théâtre de Cahors.

 *Renseignements et réservation sur www.lotofsaveurs.fr et ww.ticketnet.com

 

 Trois questions à Jean-Claude Caron

 

Marié à Annie son épouse durant 49 ans, Jean-Claude Caron est père d’une fille et grand-père de deux petites filles.

En 2010, sa femme Annie contracte un cancer des bronches, puis des poumons. Elle s’éteint fin avril 2012, au terme de deux ans de lutte contre la maladie.

 

Le Monde des Aidants : Comment avez vous traverser cette épreuve ?

Jean-Claude Caron : « Nous avons vécu durant deux ans dans un espoir permanent de rémission. Annie a subi 5 chimiothérapies, avant de refuser la dernière. Malgré tout, nous avons toujours gardé le moral. En février 2012, nous avons même passé quelques jours sur la Côte à Cassis. Annie donnait encore bien le change. Je suis resté auprès d’elle jour et nuit, mais j’ai finalement pas mal évacué les détails de cette période ».

 

Le Monde des Aidants : Où puisiez vous votre force d’aidant?

Jean-Claude Caron : « Annie et moi nous sommes mariés, nous n’avions pas 20 ans (…), c’était un autre moi même (…) La force réside naturellement dans l’espérance et l’amour. Quand tu aimes les gens tu fais le maximum pour eux, tu ne te poses pas la question ».

 

Le Monde des Aidants : Quels conseils donneriez vous aux aidants qui vous lisent?

Jean-Claude Caron : « Il est important de prendre le maximum d’informations sur les différentes possibilités de traitements qui peuvent être prodigués à vos proches. Si les professionnels de santé de l’hôpital de Cahors où Annie a été soignée ont été magnifiques, ils ne disposaient malheureusement pas de médicaments miracles. Je pense qu’il ne faut jamais se satisfaire des premières informations. Ensuite, aidants et aidés doivent pouvoir faire confiance à leur mental et essayer de changer radicalement d'environnement! voire, de continent et de mode de vie !… ».

 

 

Copyright© Lemondedesaidants.com | Réalisation 3wcom | Petites annonces gratuites