Déposez votre annonce gratuitement
Nord Pas de Calais Provence Alpes Côte d'Azur Corse

Consulter les annonces

Jean-Pierre Remazeilhes, “Servir d'abord…”

PORTRAIT

Gouverneur depuis juillet dernier du District 1700 du Rotary Club, le plus grand de France (Midi-Pyrénées, Languedoc-Roussilon et Andorre), Jean-Pierre Remazeilhes, Toulousain d’origine, réside sur Albi depuis de nombreuses années. Il travaillé durant 46 ans en tant que cadre dirigeant chez EDF-GDF. Marié, deux enfants et 3 petits-enfants, il est à la retraite depuis 6 ans.

 

ENTRETIEN

Qu’est ce qui vous a incité à adhérer au Rotary Club ?

Jean-Pierre Remazeilhes : Je suis entré en 1996 au Rotary Club de Carmaux dans le Tarn. J’ai été à deux reprises président de ce Club qui compte actuellement 25 membres. Depuis l’âge de 15 ans, sensible à de nombreuses causes, je m’investis dans l’action associative - Vice-Président de Geronvie gestionnaire de maison de retraite ; Trésorier association de gestion immobilière et Président à de nombreuses reprises d’associations sportives. 

En tant que Président de Terres d’Union, j’ai été à l’initiative du jumelage associatif entre les villes d’Albi et de Palo Alto en Californie (Silicone Vallée) : plus d’un millier d’américains sont venus nous rendre visite dans le Tarn.

J’apprécie particulièrement les valeurs humaines, de services et d’amitié véhiculées par le Rotary.

 

Quels sont vos missions en tant que Gouverneur du district 1700?

Jean-Pierre Remazeilhes : Le rôle du gouverneur, c’est la courroie de transmission entre le président international (le Japonais Zakuji Tanaka) et les clubs locaux. Le Gouverneur a un pouvoir et un devoir d’animation, d’aide aux clubs dans la réalisation de leurs actions établies dans le cadre de la politique rotarienne et du thème de l’année du président international (“la paix par le service”).

Plus grand District de France, le District 1700 regroupe deux régions Françaises, Midi-Pyrénées et Languedoc-Roussillon et la Principauté d’Andorre, lesquels territoires abritent quelques 89 clubs et 2750 membres, qu’il m’appartient de visiter durant l’année Rotarienne (de juillet 2012 à fin juin 2013).

Durant cette année, je souhaite impulser une dynamique sur le plan du recrutement et de la formation.  Trois mots me viennent à l’esprit pour résumer mon action : efficacité, visibilité, proximité.

L’efficacité consiste à initier, prévoir et réaliser les actions jusqu’au bout. La visibilité revient à dire que notre organisation se doit d’être reconnue dans la cité, par le biais d’une communication interne et externe. Enfin, la proximité pour moi revient à être prêt des gens, à leurs côtés, et être capable de déceler leurs besoins.

 

Parlez-nous de votre action à la tête d’“Espoir en tête”… 

Jean-Pierre Remazeilhes : Formidable action de communication, “Espoir en Tête” a été créé en 2005, à l’occasion du centenaire du Rotary International. Initialement baptisé “Rêve de cinéma”, “Espoir en tête” entre aujourd’hui dans sa 8e saison (Jean-Pierre Remazeilhes en a pris la présidence en même temps que celle du District 1700).

L’objet d’“Espoir en tête” consiste à organiser une manifestation dans des cinémas (de 400 à 500 salles en France) avec un film projeté en avant-première, qui permet aux rotariens de vendre des places et de récupérer des fonds. Ce derniers sont ensuite attribués à des centres de recherche choisis par le comité scientifique de la Fédération de la recherche sur la maladie du cerveau (qui regroupe France Alzheimer, France Parkinson, France Epilepsie). Les fonds servent à payer du matériel médical. Depuis sa création, Espoir en Tête a permis de collecter et de distribuer près de 6 millions d’euros. La prochaine projection aura lieu le 26 mars 2013 avec le film “Le Monde Fantastique d’Oz” produit et distribué par The Walt Disney Company (en salle à partir du 3 avril 2013).

Les Rotary Clubs du Grand Toulouse organisent le 10 novembre prochain un concert donné à la Halle aux grains par l’Orchestre du Capitole (25 euros la place). Les fonds récoltés iront au profit des recherches menées par le Dr Anne Laprie radiothérapeute au CHU de Toulouse, qui travaille sur  la protonthérapie (technique particulière de radiothérapie visant à détruire les cellules cancéreuses en les irradiant avec un faisceau de particules).

Votre district du Rotary a-t-il déjà engagé des actions en faveur des aidants ?

Jean-Pierre Remazeilhes : Le District 1700 du Rotary est à l’origine de la création de“Haltes répit Alzheimer”.  Destinée à recevoir deux fois par semaines des aidés, ces structures permettrent aux aidants de s’offrir une parenthèse pour se ressourcer… 

Pour l’heure, deux Halte Répit sont déjà en fonction :  l’une d’entre elles a été ouverte voilà dix ans à Port-La-Nouvelle (Aude), l’autre sur Blagnac (Haute-Garonne) depuis 2 ans. Avant la fin de l’année, une troisième Halte répit devrait voir le jour sur Carcassonne (Aude) et une autre sur Saint Lys (Haute-Garonne) d’ici fin 2013. Financées par le Rotary, ces structures accueillent deux fois par semaine jusqu’à 15 aidés. Elles sont mises en place avec l’aide des collectivités, puis gérées sur le plan du fonctionnement et financées par le Rotary, avec l’aide humaine de bénévoles Rotariens et non Rotariens.

Intéressée par cette démarche, la Maison mère du Rotary International, basée à Chicago, a demandé à ce qu’un film soit réalisé sur le sujet… 

Membre du Rotary Club Saint Lys Porte de Gascogne, Hubert Cingal a écrit un livre qui explique comment monter de A à Z une Halte répit… 

 

Que souhaitez-vous dire aux aidants ?

Jean-Pierre Remazeilhes : Si je n’ai pas d’expérience personnelle en matière d’aidant, en tant que vice-président de Geronvie, organisme de gestion de maisons de retraite, je suis amené depuis 6 ans à rencontrer les professionnels de la médecine et à ressentir la détresse de certaines personnes âgées en perte d’autonomie, touchées par certaines pathologies du cerveau (Alzheimer, Parkinson…).

L’action des aidants est bien souvent trop méconnue et trop peu valorisée. Ces derniers ont tendance à se replier sur eux-mêmes, à se marginaliser, alors même que leurs actions sont aussi nobles qu’humaines et désintéressées…

 

INTERVIEW REALISEE PAR FABRICE CLARY

Copyright© Lemondedesaidants.com | Réalisation 3wcom | Petites annonces gratuites