Déposez votre annonce gratuitement
Nord Pas de Calais Provence Alpes Côte d'Azur Corse

Consulter les annonces

Les métamorphoses de Fernando Costa

A douze ans, Fernando découvre un beau jour à la télévision un reportage sur le sculpteur César : un déclic s’opère… « J'ai été enthousiasmé par son travail. Depuis, l'envie de la vie d'artiste ne m'a plus lâchée! », déclare Fernando Costa. Il aura cependant fallu un certain laps de temps pour qu’il franchisse le pas de cette vocation créatrice : « Un jour, j'ai pris conscience que mon travail dans l'hôtellerie (sa première voie professionnelle, ndlr) ne me plaisait plus. Alors je me suis lancé… ». Il aura fallu environ dix ans à Fernando pour réussir à vivre de son art.

Né le 29 décembre 1970 à Sarlat, au cœur du Périgord Noir, Fernando Costa, aujourd'hui âgé de 42 ans, a grandi dans une famille nombreuse, dans une ambiance pleine de vie ! Dès son enfance, il a développé un esprit créatif, transformant en jouet certains objets normalement destinés au rebut. Chez les Costa, les cadeaux ne tombait pas du ciel à Noël, il fallait les inventer à partir d’objets de la vie quotidienne.

Quel chemin parcouru depuis… Les premiers tableaux de Costa datent de 1998. « A l’époque, je ne les montrais pas. Finalement, le plus difficile aura été d'accepter ma nouvelle condition d’artiste, qui ne faisait pas partie de ma culture familiale ».

L'idée d'utiliser dans son art la palette de couleurs des panneaux de la circulation routière lui est venue lors d’un séjour aux Etats-Unis : sur une aire d'autoroute, Fernando observe une famille qui pique-nique sur un panneau de “Speed Limit”. « Une révélation ! C’était la matière idéale… ». Depuis, les panneaux de signalisation en fer émaillé sont devenus des supports, emprunts d'histoire, étroitement “soudés” à son art. « Ces panneaux ont une vie, une exposition à l'ombre ou au soleil, une signification. Ce matériau permet de raconter des scénarii à l'infini ». En France, ils sont de trois couleurs, les trois couleurs primaires (bleu, rouge, jaune) qui permettent d'obtenir une palette étonnante en fonction des conditions d'exposition…

INTER : La nostalgie comme source d’inspiration 

Le processus de création de Fernando Costa comporte trois phases. La première, consiste à récupérer la matière première. « Au-delà des brocantes, c'est principalement parmi les déchets de l'Etat et des villes que je trouve mon bonheur. J'ai mis six ans à obtenir l'autorisation de récupérer ces déchets auprès de l'Etat. Je suis le seul en France à pouvoir le faire, et je crois bien que personne dans le monde n'a entrepris le même travail, du moins certainement pas d'une manière aussi systématique… ».

La deuxième phase consiste à nettoyer les panneaux, à les préparer puis à les découper en fonction des tableaux à réaliser. « Je garde les lettres, les chiffres, les pictogrammes (piétons, voitures, etc). Si les couleurs sont trop abîmées, j’utilise le dos des panneaux ». A ce titre, l'atelier de l’artiste est une véritable entreprise de recyclage artistique!

Pour finir, la troisième étape consiste à souder les différentes pièces sur une tôle en métal. « Je soude en pensant à mes souvenirs, tristes ou gais, aux bons moments du présent. La nostalgie constitue une véritable source d’inspiration ».

Les panneaux de la route sont tellement signifiants pour chacun, que Costa ne voit pas la nécessité d'ajouter un message particulier. « Ce que j'exprime, c'est la beauté du monde qui nous entoure, l'attention aux objets du quotidien. Je démontre aussi  qu'avec de l'ancien, il est possible de faire du neuf. Autrement dit, il n'est pas nécessaire de « sur-consommer » pour créer, l'art peut être responsable et écologique… ».

Au fur et à mesure de l’évolution de son travail, Fernando Costa a tendance à particulièrement aimer les abstraits, les monochromes. La suite est déjà là… « Côté création, j'ai de plus en plus envie de travailler sur de très grandes pièces. Cette aspiration au monumental me permettrait aussi d’offrir mon art au plus grand nombre… ».

Lien de son site Internet

Les références de Fernando Costa

« J'ai une grande admiration pour Arman, Niky de Saint-Phalle, Basquiat, Soulage. C'est tout simplement beau ». Costa rend parfois hommage à ces artistes, dans des monochromes noirs pour Soulage, ou dans des tableaux géométriques et colorés pour Mondrian. « Je collectionne les livres d'art et je m'en nourris régulièrement ».

 

 

Costa en quelques dates

1970                        Naissance à Sarlat-la-Canéda (Dordogne), France

 

1991-1993                        Stewart à bord du paquebot Queen Elisabeth 2

 

1994-1997                        Paris, Londres, Genève au service de la Trust Forte House, première chaîne mondiale de palaces.

 

1998                        Première récupération de panneaux auprès des DDE

                        Rencontre avec René Peyrodes qui lui apprend la ferronnerie (Souillac, Lot).

 

2002                        Premier tableau polychrome issu de panneaux de signalisation routière

                        Exposition personnelle à l’hôtel Intercontinental, Paris 1er

 

Séance de dédicace à Paris

2003                        Exposition permanente à la galerie Fine Art Wimbledon, Londres

                        Inauguration de la sculpture métallique (3,5 mètres, 3 tonnes) réalisée pour Suturex & Renodex (Sarlat) à l’occasion 

                        du 50ème anniversaire de l’entreprise

 

2004                        1er Prix sculpture au Salon international d’art contemporain à Toulouse

 

2005                         Exposition permanente à la Gallery 2, Ringwood, Angleterre            

                        Galerie permanente Faune et Flore Jean Carré, à Saint-Paul-de-Vence (06) 

                        Rencontre à Paris avec Rosine Baldaccini 

                        Rencontre avec l’artiste portugais Manuel Cargaleiro

                        1er Prix de la ville de Souillac au salon d’art contemporain

                        Salon d’art contemporain de Valbonne (06)

                        Exposition personnelle au centre culturel de Sarlat (24)

                        Grand marché d’art contemporain (GMAC) de Paris Bastille

 

2006                         Réalisation de l’arbre métallique (7 mètres) pour la commune de Gignac (46)

                        Inauguration de la sculpture du gymnase de Sarlat-la-Canéda, en présence du Ministre des sports

                        Exposition  personnelle à la Gallery 2, Ringwood,  Grande-Bretagne

                        Grand marché d’art contemporain de Paris Bastille

                        Salon « Métamorphose des matériaux », espace des Blancs Manteaux, Paris

 

2007           

            Réalisation de la fresque (830 x 250 cm) Mille et une bornes, Saint-Jean-de-la-Ruelle

                        Galerie Art Jingle, Paris, exposition personnelle

                        Galerie Claude Lamotte, Saint-Tropez.

                        Archives départementales de Chartres, exposition personnelle, Conseil général Eure-et-Loir

                        Art Shopping, Carrousel du Louvre. 

                        Mac 2000, espace Champerret

                        Cahors, Espace Joffre

 

2008                        Sculpture urbaine pour la ville de Lagny-sur-Marne (450  x 250 cm)

                        GMAC Paris Bastille

                        Galerie Art Jingle, Paris

                        Galerie Louise Londre, Bruxelles

                        GMAC Valbonne (06)

                        Salon « Affordable Art Fair », espace Champerret

                        SLICK, off de la Fiac, Paris

 

2009                        Métamorphose des matériaux, décembre – janvier 2009

                        Espace des Blancs Manteaux (Paris)

                        Artexpo, Jacob Center, New-York

                        Art Elysées, Paris

                        Galerie Calam'art, Genève

                        Galerie des Templiers, La Baule

                        Galerie De La Barre, Lille

 

2010                        Salon d'art contemporain européens : Bruxelles, Madrid

                        Saint-Paul-de-Vence (exposition personnelle estivale)

                        Galerie Art Jingle, Paris

                        AAF New-York

                        Galerie W, Paris et Cannes

                        Galerie Grémeaux, Arcachon

                        Art Elysées, Paris

 

2011                        Sculpture urbaine, pharmacie Lagoubie, Sarlat-la-Canéda (6mètres). 

                        Dernière participation au GMAC Paris Bastille

                        Troisième édition du Costa « langue de vipère »,  RTL « On refait le monde »

                        Galerie Art Jingle, (Place des Vosges) Paris

                        Galerie Li-Space, Pékin

                        START, Strasbourg

 

2012                        Exposition personnelle, Ville de Brive-la-Gaillarde

                        Galerie Estades, Lyon 

                        Galeries permanentes : 

                        Art Jingle (Paris), W (Paris, Cannes), Grémeaux (Arcachon), French Art Studio (Londres), 

                        Galerie Gogat (Aigues-Mortes), galerie du 13 avril (Biarritz)

                        Sculptude Pyramide pour GB Immo (Toulouse)

                        Château de Montbazillac (exposition personnelle)

 

            Galerie MAGIS(Meyrals)

            Galerie W, Avenue Matignon, Paris

Copyright© Lemondedesaidants.com | Réalisation 3wcom | Petites annonces gratuites